Retrait du réseau social Facebook des affaires politiques

Facebook est l’un des réseaux sociaux les plus utilisés par les internautes. On y retrouve toutes les catégories de personnes dont la majorité se connecte au moins deux fois par semaine. Il est donc normal que ce réseau soit utilisé pour créer des liens, dont les liens politiques. Mais Mark Zuckerberg le propriétaire a décidé de ne plus recommander de groupes politiques.

L’annonce de Mark Zuckerberg

Facebook détient une lourde part de responsabilité dans l’évolution des printemps arabes d’il y a une dizaine d’années. Le réseau a décidé de prendre du recul par rapport aux affrontements politiques. Il veut désormais investir ses forces dans les débats positifs et rémunératifs.

C’est le 27 janvier dernier que le fondateur et dirigeant du réseau social l’a annoncé à la communauté connectée. Facebook ne jouera donc plus aucun rôle en proposant des groupes politiques ou groupes de militants à ses internautes. Cette mesure avait d’ailleurs déjà été appliquée à l’approche des dernières élections aux États-Unis. Le but de cette décision est de décourager les tensions, d’apaiser les choses et de ne pas envenimer les combats politiques.

Aussi, Mark Zuckerberg a annoncé qu’il travaillait sur des méthodes de réduction de la quantité des contenus politiques diffusés aux utilisateurs. Mais quelles sont les causes de cette mesure ?

La raison de cette mesure drastique

Depuis le Brexit survenu en 2016 et l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, Facebook était constamment controversé et piètrement dépeint. On le mettait au cœur des scandales politiques et on lui attribuait la responsabilité de choses assez graves. Il fut catégorisé de base des organisations incitatrices à la violence.

La communauté internationale lui reprochait même d’avoir contribué indirectement à des exécutions politiques, ce qui jetait sur lui de l’opprobre. Le patron du réseau a donc décidé que 2021 serait une année de changement de trajectoire dans laquelle des opportunités lucratives seraient explorées.

Chacun devrait donc pouvoir constater des changements sur le réseau social d’ici quelques mois. Nous restons à l’écoute.